Zakât Al Maal



Qui est en ligne ?

Nous avons 12 invités en ligne
Bannière
PDF Imprimer Envoyer

AU VOYAGEUR

Les savants sont d'accord sur le fait que le voyageur, loin de son pays, peut bénéficier de la Zakât, on lui accorde de quoi subvenir à ses besoins pour l'aider à réaliser ses objectifs même si chez lui, il est riche car il ne peut bénéficier de sa richesse vu sa privation présente.

Ils ont stipulé que son voyage doit être accompli pour une chose licite et non pas pour faire un péché.

Il y a toutefois divergence entre les savants à propos de la définition du voyage licite. L'avis choisi pour Al-Shâfi'î est que n'importe quel voyageur peut bénéficier de la Zakât même s'il n'est qu'un touriste.

Les Shafi'ites considèrent le voyageur de deux façons :

1- Celui qui organise un voyage dans le pays où il vit, même si c'est son pays natal.

2- Le voyageur étranger qui quitte son pays.

Tous deux ont droit à la Zakât même s'ils trouvent quelqu'un pour leur prêter l'argent nécessaire et qu'ils possèdent chez eux la somme suffisante pour s'acquitter de cette dette.

Par contre, Mâlik et Ahmad affirment que le voyageur méritant la Zakât est l'étranger qui quitte le pays et non celui qui est encore dans son pays. En plus, s'il trouve quelqu'un qui lui prête de l'argent et qu'il possède chez lui la somme suffisante pour s'acquitter de cette dette, il doit contracter ce prêt et n'a pas droit à la Zakât. Et si personne ne lui prête l'argent ou qu'il ne peut s'en acquitter, il peut prendre alors de la Zakât.






Source: Les régles de la Zakât tiré de "Fiqh al-Sunna" du Shaykh Sayyid Sâbiq
 

DVD sur la zakat

Get Firefox

 
  Design by augs-burg.de & go-vista.de  
 
     
 
   
Design by windows vista forum and energiesparlampen