Zakât Al Maal



Qui est en ligne ?

Nous avons 86 invités en ligne
Bannière
La recommandation d'offrir la Zakât à l'époux et aux proches PDF Imprimer Envoyer

LA RECOMMENDATION D'OFFRIR LA ZAKAT A L'EPOUX ET AUX PROCHES

Si la femme a de l'argent dont elle doit prélever la Zakât, elle peut en donner à son époux s'il est pauvre car elle ne doit pas pourvoir à ses dépenses. Sa récompense sera plus grande que si elle la donne à un étranger.

Abu Sa'îd Al-Khudrî rapporte : « Zaynab, la femme d'Ibn Mas'ûd , a dit : Ô Prophète, tu nous ordonnes de prélever la Zakât et j'ai des bijoux, je voulais en prélever la Zakât mais mon mari prétend qu'il la mérite plus lui et son fils. - « Ibn Mas'ûd a raison » répondit-il, « ton mari et ton fils son plus méritoires de ton aumône ». Al-Bukhârî a rapporté ce hadith.

C'est l'avis d'Al-Shâfi'î, Ibn al-Mundhîr, Abu Yûsuf, Muhammad et les exotériques ainsi qu'une version rapportée d'après Ahmad.

Abu Hanîfa et d'autres affirment qu'il n'est pas permis à la femme de payer la Zakât à son époux et ce qui est cité dans le hadith de Zaynab concerne l'aumône bénévole et non la Zakât.

Mâlik a dit : « Cela lui est illicite si l'époux dépensera cette Zakât sur elle, sinon cela est permis ».
Selon la plupart des savants, on peut payer la Zakât aux proches tels que les frères, les sœurs, les oncles et les tantes s'ils la méritent puisque le Messager d'Allah (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « La Zakât donnée au pauvre octroie la récompense d'une aumône seulement, tandis que celle donnée aux proches octroie deux récompenses, la préservation des liens de parenté et l'aumône ». Ce hadith est rapporté par Ahmad, Al-Nasâ'î et Al-Tirrnidhî qui l'a considéré fiable.

Donner la Zakât aux étudiants en dehors des autres : Al-Nawawî a dit : « La Zakât peut être donnée à celui qui recherche la science capable de gagner sa vie, celui-ci est occupé par sa recherche, il devrait abandonner ses études pour gagner sa vie ce qui n'est pas admis car rechercher la science est un devoir qui doit être accompli par une personne au nom des autres.

Celui qui n'acquiert aucune science ne mérite pas la Zakât s'il est capable de gagner sa vie même s'il demeure à l'école, c'est l'avis le plus célèbre et le plus authentique ».

Il dit également : «Nous sommes d'accord de ne pas octroyer la Zakât à un homme dont les cultes surrérogatoires et bénévoles l'empêchent de gagner sa vie car les bénéfices de ses cultes ne profitent qu'a lui seul contrairement à celui qui cherche la science ».






Source: Les régles de la Zakât tiré de "Fiqh al-Sunna" du Shaykh Sayyid Sâbiq
 

DVD sur la zakat

Get Firefox

 
  Design by augs-burg.de & go-vista.de  
 
     
 
   
Design by windows vista forum and energiesparlampen