Zakât Al Maal



Qui est en ligne ?

Nous avons 22 invités en ligne
Bannière
Pour la cause d'ALLAH PDF Imprimer Envoyer

POUR LE CAUSE D'ALLAH

Pour la cause d'Allah (soubhana wa taala) désigne tout ce qui Le satisfait, que se soit une science ou un travail.

Selon la majorité des savants, le sens voulu, c'est le combat. Cette part doit être donnée aux combattants pour la cause d'Allah (soubhana wa taala) mais ne reçoivent pas un salaire de l'état.

Ces combattants ont droit à la Zakât qu'ils soient riches ou pauvres.

On a déjà cité le hadith qui mentionne les cinq catégories de personnes qui ont droit à la Zakât, parmi eux il y a le combattant pour la cause d'Allah (soubhana wa taala) .

On ne considère pas le pèlerinage comme étant un acte fait pour la cause d'Allah1 ce qui permettrait de donner au pèlerin une partie de la Zakât, car c'est un devoir prescrit à celui qui est capable de l'accomplir.

Dans al-Manâr, il est mention qu'il est permis de donner de la Zakât pour alléger les frais du pèlerinage et assurer les besoins en eau, nourriture et les bonnes conditions aux pèlerins, s'il n'y a pas d'autre issue pour cela qui destiné au Nom d'Allah.

« Pour la cause d'Allah » englobe aussi les affaires publiques légales qui sont les bases de la religion et de l'état. Vient au premier rang le fait de se préparer pour la guerre par l'achat des armes, des provisions pour les soldats, des machines de transports et des armures pour les combattants.

Les armures donnés aux combattants seront en fin de guerre remises au trésor public comme les armes et les chevaux car le combattant ne les possède pas pour toujours. Il les utilise tant qu'il combat, par contre les pauvres, les endettés, les employés, ceux dont on désire gagner les cœurs et le voyageur ne doivent pas rendre ce qu'ils ont pris si cette qualité (par laquelle ils ont droit à la Zakât) vient à disparaître.

Parmi les affaires publiques, il y a la construction des hôpitaux militaires et civils, percer et asphalter les rues, préparer les chemins de fer pour les affaires militaires et encore construire des vaisseaux de combat, des aéroports pour avions militaires, des citadelles, des fortifications et des retranchements.

L'une des choses les plus importantes à notre époque pour lesquelles il faut dépenser pour la cause d'Allah est de préparer des prêcheurs et les envoyer en terre de mécréance pour enseigner l'Islam. Ces prêcheurs doivent être préparés et financés par des sociétés organisées comme font les mécréants pour prêcher et diffuser leur religion.

Il faut aussi bénéficier de la Zakât pour soutenir les écoles qui enseignent la Shari'a et les autres sciences qui assurent l'utilité publique.

Les professeurs de ces écoles peuvent aussi bénéficier de cette partie tant qu'ils accomplissent leur fonction les empêchant d'exécuter un autre métier pour gagner leur vie. Cependant, on ne la donne pas au savant riche même s'il est professeur.

1 commentaire du cheikh al-bani : Certes oui, il fait parti des actes considérés pour la cause d'Allah conformément au hadith du Messager d'Allah relaté par Ibn 'Abbâs, rapporté par Abu Dâwûd, al-Tabarânî dans : « al-Kabîr ». Al-Hâkim l'a authentifié. 11 est aussi rapporté par Ibn Khuzayma. Ibn Taymiyya a aussi cet avis voir : « al-Ikhtiyarât al-'Ilmiyya ».






Source: Les régles de la Zakât tiré de "Fiqh al-Sunna" du Shaykh Sayyid Sâbiq
 

DVD sur la zakat

Get Firefox

 
  Design by augs-burg.de & go-vista.de  
 
     
 
   
Design by windows vista forum and energiesparlampen